La petite LanDan Olivia et son chien d’assistance Perkins

À seulement sept ans, LanDan Olivia a été diagnostiqué avec le syndrome de tachycardie post-orthostatique et le syndrome d’Ehlers-Danlos. Ces syndromes obligent LanDan Olivia a mesurer ses efforts et la restreint souvent à un fauteuil roulant. Heureusement qu’elle a avec elle Perkins, son chien d’assistance.

LanDan Olivia et son chien Perkins

LanDan Olivia et son chien Perkins

L’idée d’un chien d’assistance a germé peu après le diagnostic de LanDan.

Elle et sa mère ont tout de suite craqué sur ces chiens qui aident les humains à avoir plus d’indépendance.

 

Elles ont vite compris qu’un chien d’assistance serait un vrai atout pour aider LanDan Olivia à réaliser les tâches quotidiennes qui sont devenues difficiles pour elle.

«J’étais dans mon fauteuil roulant, et c’était vraiment difficile de tourner, d’ouvrir les portes et les tiroirs et de les fermer, je laissais tomber des choses mais je ne pouvais pas les récupérer. Parfois même émotionnellement, j’avais l’impression d’avoir besoin d’aide pour certaines choses que personne ne pouvait comprendre», a-t-elle déclaré à People. « Perkins ressent mes besoins.  J’avais besoin de quelqu’un comme Perkins dans ma vie. « 

Après deux ans d’attente, LanDan Olivia a reçu l’appel qu’elle avait rêvé de la Canine Companions for Independence.

C’est au centre de formation des chiens que Perkins attendait de rencontrer son futur propriétaire et meilleur copain,

Perkins venait de passer un an et demi de formation afin qu’il puisse travailler de façon adaptée aux besoins de la petite fille.

La connexion entre les deux êtres s’est faite naturellement et ils sont à présent inséparables.

LanDan Olivia et son chien Perkins

LanDan Olivia et son chien Perkins

En aidant LanDan Olivia à se brosser les cheveux, à ramasser des objets, à ouvrir des armoires et à tourner des pages de livres, Perkins lui offre une vie plus simple et une formidable amitié.

« Avant, j’avais un trou dans mon coeur, et maintenant, ce trou est comblé, et cela me rend vraiment heureuse. Avoir Perkins rend ma de vie tellement meilleure. Et je l’aime, « explique

Sa mère n’en revient toujours pas de l’impact qu’a eu le Labrador sur la vie de sa fille mais aussi de toute la famille.

Les larmes aux yeux, elle explique qu’elle ne pensait pas avoir la chance de voir LanDan Olivia grandir ainsi car sa maladie est progressive et pourtant, elle ne l’a vue qu’allait mieux depuis l’arrivée de Perkins. « C’est le meilleur chien du monde », conclut simplement la fillette dans une vidéo de l’association.