Jeux Olympiques : une patineuse sauve un chien destiné à être mangé

La patineuse artistique canadienne Meagan Duhamel est une grande amoureuse des animaux. C’est pourquoi elle a adopté un deuxième chien pour le sauver de l’industrie de la viande de chiens en Corée du Sud. Elle veut inciter d’autres participants aux JO à l’imiter.

Meagan Duhamel et son teckel Moo-tae

Meagan Duhamel et son teckel Moo-tae

Meagan Duhamel est double championne du monde de patinage artistique, et elle fait figure de favorite pour décrocher une médaille d’or, en couple, à Pyeonchang.

Il y a un an, alors qu’elle faisait un repérage avant les JO, la patineuse a sauvé et recueilli un chien issu d’une élevage de viande canine.

La patineuse Meagan Duhamel

La patineuse Meagan Duhamel

Le pauvre teckel âgé de 2 ans avait vécu toute sa vie dans une cage, battu et affamé. Il allait bientôt être abattu et servi dans un restaurant.

Meagan Duhamel sauve un chien

Meagan Duhamel sauve un chien

C’est grâce à l’association Free Korean Dogs que Meagan Duhamel a pu adopter le chien, prénommé Moo-tae. Elle l’a ramené chez elle à Montréal. Le chien vit désormais une belle vie de famille avec Meagan et son mari entraîneur Bruno Marcotte.

L’association facilite l’adoption aux États-Unis et au Canada de chiens de Corée du Sud.

Lors des JO d’hiver 2018, la patineuse souhaite adopter un deuxième chien issu des horribles fermes à viande. Elle souhaiterait que ses collègues sportifs en fasse de même.

Meagan Duhamel sauve un chien

Meagan Duhamel sauve un chien

En attendant, les autorités sud-coréennes aimeraient interdire, pendant la durée des Jeux olympiques jusqu’au 25 février, la viande de chiens.

Ils ont demandé aux douze restaurants du comté de Pyeonchang de ne plus en faire figurer sur leurs menus en échange de subventions, mais seuls deux ont accepté.